Sommet CEDEAO : il est “important de maintenir le fil du dialogue” en Guinée Bissau (Président togolais)

Le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, président en exercice de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a affirmé samedi à Lomé qu’il est "important de maintenir le fil du dialogue" en Guinée Bissau, principal sujet à l’ordre du jour de la session extraordinaire de l’organisation sous-régionale.

"Trouver une solution est une priorité pour laquelle vous ne ménagez aucun effort", a déclaré le président Gnassingbé à l’endroit de ses homologues, à l’ouverture des travaux de la session extraordinaire des chefs d’Etats et de gouvernements de l’organisation communautaire sur la situation politique en Guinée Bissau.

Il a salué au passage "l’implication du président guinéen, Alpha Condé, dans l’accord de Conakry", tout en félicitant l’ancien footballeur, George Weah, pour son élection à la magistrature suprême au Liberia. Il a salué également l’ensemble de la classe politique de la Sierra Leone pour sa maturité dans le choix d’un nouveau président.

Le sommet de Lomé devra faire le point sur l’évolution de la situation politique en Guinée Bissau. La conférence des chefs d’Etats avait pris, le 1er février 2018, des sanctions contre une vingtaine de personnalités accusés de porter entrave au processus de normalisation détaillé dans un Accord signé le 14 octobre 2016 à Conakry, sous la médiation du Président Alpha Condé.

Outre le Togolais Faure Gnassingbé, ce sommet connait la présence des présidents Burkinabé Roch Marc Christian Kabore, Guinéen Alpha Condé, Libérien George Weah, Nigérien Mahamadou Issifou, Sénégalais Macky Sall, Ivoirien Alassane Ouattara, Malien Ibrahim Boubacar Keita, Béninois Patrice Talon et de José Mario Vaz de la Guinée Bissau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite