Sarkozy regrette d’avoir parlé du “vrai travail”

Nicolas Sarkozy a regretté jeudi soir sur France 2 avoir dit vouloir fêter le "vrai travail" le 1er mai, expression qui lui a valu les foudres des syndicats de salariés et de la gauche.

"Sur le vrai travail ce n’est pas une expression heureuse", a déclaré le chef de l’Etat, candidat à un second mandat, lors de l’émission "Des paroles et des actes", sur France 2.

"J’ai voulu dire ‘une vraie fête du travail’, c’est-à-dire avec des travailleurs sous statut et des travailleurs dans le privé. J’aurais mieux fait de dire ça comme cela", a-t-il ajouté, en promettant de ne pas réutiliser la formule contestée.

Il avait nié mercredi sur TF1 avoir utilisé cette expression, qui lui a notamment valu d’être accusé par les syndicats et son adversaire socialiste, François Hollande, de chercher à diviser les salariés.

Il l’avait employée lundi, au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, en annonçant son intention d’organiser ce grand rassemblement place du Trocadéro.

"Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, qui sont exposés, qui souffrent", avait-il alors expliqué à la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite