Prières de bénédiction et hymne national chanté par David Serero marquent l’ouverture des journées sur le “judaïsme marocain : une marocanité partagée”

Emotion et recueillement ont marqué mercredi l’ouverture à Marrakech de la rencontre sur le "Judaïsme marocain : une marocanité en partage " quand le chanteur d’opéra (baryton) David Serero entonne l’Hymne national d’une belle voix grave, suivi par des prières élevées par le Grand Rabbin de Casablanca, implorant le Tout-Puissant de préserver le roi Mohammed VI et l’ensemble de la famille royale et de perpétuer sur le Royaume les bienfaits de la quiétude, de la paix et de la prospérité.

Pour le secrétaire général du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger (CCME), Abdellah Boussouf, 


"Après notre Hymne national et les vœux de nos Rabbins, il nous est difficile de contenir nos émotions pour ces retrouvailles entre les membres des communautés juives dans le monde, placées sous le Haut Patronage de S.M le roi Mohammed VI qui, à chaque occasion, la dernière en date à Fès, rappelle que les Juifs marocains jouissent de la pleine citoyenneté".




"Nous souhaitons donc à travers cette Rencontre renforcer encore plus nos relations et tracer ensemble l’avenir d’un pays et d’une société de liberté et de droit pour que les jeunes générations puissent perpétuer cette homogénéité", a-t-il insisté.




Grâce à ce conclave, "nous affirmons que tout musulman au Maroc reconnaît la part juive de son identité et est fier de partager avec toutes les composantes de cette dernière une mémoire collective", a-t-il fait remarquer.

Intervenant à l’ouverture de cette Rencontre, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj, a fait de sa grande fierté de l’apport de l’affluent hébraïque qui constitue une partie intégrante de l’identité civilisationnelle du Maroc unie et indivisible.

"Les aspects de diversité et d’ouverture ayant distingué le Maroc à travers l’Histoire constituent la réalité profonde ayant toujours constitué un rempart contre les tendances qui nourrissent la prolifération des stéréotypes et clichés et de la culture du repli", a-t-il relevé.

Et de conclure que cette Rencontre représente un voyage intérieur et un moment inédit pour jeter des passerelles entre le passé et le présent pour rapprocher les générations montantes du legs de leurs parents et ancêtres, marqué du sceau de la coexistence, de la cohabitation et de la fraternité, offrant ainsi les plus belles images de ce que doivent être la diversité et la différence constructive.

Organisée par le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) en partenariat avec le Conseil des Communautés Israélites du Maroc (CCIM), la Rencontre de Marrakech sur le judaïsme marocain s’est ouverte en présence d’un aréopage de personnalités issues de divers horizons.

Cette Rencontre inédite réunit quelque 250 Marocains juifs, du Maroc et de l’étranger, parmi lesquels des personnalités de la société civile, des enseignants, des universitaires, des multiplicateurs d’opinions, des leaders du monde des affaires, des journalistes, des chercheurs et des artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite