Perquisitions au domicile de Michèle Alliot-Marie

Des perquisitions étaient en cours mardi matin, notamment au domicile de Michèle Alliot-Marie, dans une enquête pour “abus de confiance” visant l’ancienne ministre et son père Bernard Marie au détriment d’associations locales de Saint-Jean-de-Luz, a-t-on appris de sources concordantes.

Les enquêteurs perquisitionnent également l’office du tourisme de Saint-Jean-de-Luz, fief de MAM dans les Pyrénées-Atlantiques, selon l’une de ces sources et le maire UMP de la ville, Peyuco Duhart.

L’enquête a été ouverte le 13 juin à Nanterre (Hauts-de-Seine). Les investigations ont été confiées à trois juges financiers après une enquête préliminaire de six mois, déclenchée sur la base d’un signalement de la cellule antiblanchiment d’argent de Bercy, Tracfin, en décembre 2012.

Les magistrats s’intéressent "à un certain nombre d’associations locales qui ont reçu des subventions de la municipalité" et "aux mouvements de fonds entre ces associations de l’hôtel de Chantaco", dirigé par le père de MAM, ancien député-maire de Biarritz, avait dit en octobre une source judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite