Netanyahu: pas d’accord sans “l’Etat juif” et l’abandon du “droit au retour”

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mardi qu’il n’accepterait pas d’accord de paix avec les Palestiniens sans reconnaissance de leur part d’Israël comme "Etat juif" et de renonciation "au droit au retour" des réfugiés, selon un de ses porte-parole.

"Je ne présenterai pas d’accord (aux Israéliens) sans abolition du droit au retour et sans une reconnaissance palestinienne de l’Etat juif", a affirmé Benjamin Netanyahu lors d’une réunion du groupe parlementaire du Likoud, son parti, a écrit ce porte-parole, Ofir Gendelman sur son compte twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite