Mondial-2026 : le dossier du Maroc sera de “haute facture” (Elalamy)

Le dossier de candidature du Maroc pour la Coupe du Monde de football (Mondial-2026) sera de "haute facture", a assuré, mardi à Casablanca, le président du comité national, Moulay Hafid Elalamy.

"Ce n’est pas une candidature de figurant, c’est une vraie candidature!" a lancé en conférence de presse le président de ce comité, Moulay Hafid Elalamy.

"Nous allons mettre toute notre énergie, notre dossier est et sera irréprochable (…). Certains disent qu’on a pris du retard, mais nous sommes capables d’une +remontada+", a-t-il promis.

Depuis la dernière candidature en 2003, "beaucoup de choses ont été réalisées", a insisté M. Elalamy, soulignant que, d’ici à la validation des candidatures par la FIFA, en mars prochain, le comité s’attellera à préparer un dossier bien ficelé.

Le Maroc a accompli plusieurs des engagements pris dans la précédente candidature (stades, infrastructures, télécommunication, transport), a-t-il encore précisé.

Les points forts du dossier national sont la stabilité, la position géographique, le fuseau horaire, la passion pour le football, la tolérance et l’authenticité de la civilisation, qui peut constituer un motif de découverte pour les amateurs du ballon rond, a-t-il énuméré.

Alliant "confiance" et "humilité" dans la défense du dossier national, M. Elalamy va lancer à la fin de sa présentation: "le 13 juin, on va fêter le résultat", allusion au congrès de la FIFA pour désigner le pays organisateur.

En plus du Maroc, le trio États-Unis/Canada/Mexique a présenté une candidature commune pour abriter la grand-messe du football mondial en 2026.

Interrogé sur la question des droits de l’Homme, un des nouveaux critères de sélection de la Fifa, le président du comité a répondu: "On prépare la candidature au Mondial-2026, on ne refait pas le monde. On a un combat clair et simple".

"Un des concurrents est classé comme le pays le plus dangereux au monde. Le Maroc est l’un des pays les plus sûrs au monde", a ajouté Moulay Hafid Elalamy.

Le montant consacré à cette campagne n’a pas été dévoilé. Le comité a simplement rappelé que les deux dernières candidatures marocaines, en 2006 et 2010, avaient coûté chacune 130 millions de dirhams (12 millions d’euros).

Le Maroc s’est récemment attaché les services de l’agence qui a accompagné Paris dans sa candidature réussie à l’organisation des Jeux Olympiques 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite