Maroc: El Khalfi: la réalité linguistique dans les médias est un “chaos”

La réalité linguistique dans les médias marocains est une problématique pressante qui requiert une réflexion scientifique et sereine à même de surpasser ce "chaos" rejeté par la société, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ce "mélange linguistique" adopté par certains médias nationaux ne va pas en ligne droite avec les valeurs de pluralisme, de cohésion, de souveraineté et d’ouverture auxquelles aspire l’acteur public en matière de politique linguistique, a estimé M. El Khalfi, qui s’exprimait lors d’une conférence sur "la langue dans les médias marocains : entre fondamentaux d’identité et exigences de l’ouverture".

Il a précisé, dans ce cadre, qu’une étude réalisée par son département a révélé que "la société résiste à sa manière spontanée à cette réalité linguistique et revendique une langue correcte, qu’il s’agisse de l’arabe classique, l’amazigh, le dialecte ou une langue étrangère".

La langue n’est plus un sujet inhérent à la politique d’enseignement et de culture, a-t-il constaté, en se référant à cette étude, soulignant que la politique médiatique est l’acteur primordial du champ linguistique, un domaine sensé réaliser l’harmonie linguistique nécessaire au développement de la société et à sa créativité.

Le ministre a dévoilé à cette occasion un projet visant la création d’un observatoire national des médias sur la langue, abrité par l’institut d’études et de recherches pour l’arabisation qui se charge du traitement et du suivi des problématiques linguistiques liées aux médias.

La question linguistique a été le point le plus délicat dans l’élaboration des cahiers de charges relatifs aux médias publics et a nécessité des avis scientifiques, a-t-il ajouté, mettant l’accent sur le rô le pivot des médias dans l’unification de l’usage linguistique en coordination avec l’Institut d’études et de recherches pour l’arabisation (IERA) et l’Institut royal de la culture amazighe.

Organisée par l’équipe de la linguistique sociale et de la planification linguistique relevant de l’institut d’études et de recherches pour l’arabisation, cette rencontre de deux jours a été l’occasion de traiter de plusieurs thèmes, notamment "les langues des médias marocains et la question de l’identité", "les défis de la nouvelle langue médiatique" et "la réalité linguistique dans les médias marocains".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite