Londres “scandalisé” par la poursuite de la “répression meurtrière” en Syrie

Le Royaume-Uni a exprimé mardi son mécontentement vis-à-vis de la poursuite de la "répression meurtrière" en Syrie.

"Je suis consterné par la poursuite de la répression meurtrière en Syrie", a déclaré le ministre des Affaires étrangères William Hague.

Le chef de la diplomatie britannique a en outre qualifié de "déplorable" que le gouvernement syrien, malgré un engagement à la Ligue arabe pour mettre fin à la violence la semaine dernière, "ait intensifié la répression et que de nombreuses autres personnes soient mortes à la suite".

M. Hague a aussi appelé le régime syrien à lever le siège de Homs et permettre le passage de l’aide internationale et les efforts de secours.

Il a également exhorté le gouvernement syrien à retirer toutes les forces syriennes des villes, conformément à son entente avec la Ligue arabe, et à mettre en oeuvre tous les autres aspects de l’accord dans son intégralité.

Tout en félicitant la Ligue arabe pour les efforts déployés à ce jour afin de mettre fin à la violence en Syrie, le ministre a appelé l’organisation panarabe "à réagir rapidement et résolument à l’échec du régime syrien à mettre en oeuvre l’accord jusqu’à présent".

M. Hague a insisté que les développements récents montrent "une fois de plus qu’aucun progrès n’est possible en Syrie sans le retrait du président Assad pour permettre à d’autres de faire avancer la transition politique dont le pays a désespérément besoin par les temps présents".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite