Les réformes constitutionnelles annoncées par le Roi Mohammed VI, “un modèle pour la région” (Hillary Clinton)

Les réformes annoncées, le 9 mars, par le Roi Mohammed VI constituent "un modèle pour les autres pays de la région" et "sont porteuses de grandes promesses d’abord et avant tout pour le peuple marocain", a déclaré mercredi la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton.

"A un moment où certains pays adoptent une approche unidimensionnelle, Sa Majesté le Roi a initié des réformes globales aux plans économique, social et politique", a souligné Mme Clinton lors d’une conférence de presse conjointe au Département d’Etat, avec son homologue marocain, Taieb Fassi-Fihri.

Le Souverain, a-t-elle fait observer, "a depuis longtemps démontré son engagement pour les réformes qui ont suscité l’attention à une large échelle", ajoutant que les réformes annoncées dans le discours royal du 9 mars visent à garantir des élections libres, la désignation d’un Premier ministre issu des urnes, la création d’un système judiciaire indépendant et à promouvoir les droits de l’Homme.

Le chef de la diplomatie américaine a, dans ce cadre, qualifié d’"excellente" la mise en place du Conseil national des droits de l’Homme, qui, selon elle, "s’inscrit parfaitement dans le cadre des réformes qui ont été annoncées et ne manquera pas de servir un objectif très important".

"Le Maroc est sur la voie de la démocratie", a estimé Mme Clinton, notant que "le gouvernement marocain a constamment permis aux citoyens de s’exprimer ouvertement et de manière pacifique".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite