Le traité de libre-échange UE-USA “ne va pas dans le bon sens”, selon Manuel Valls

Le traité transatlantique de libre-échange (Tafta), négocié actuellement entre l’Union européenne et les Etats-Unis, ne "va pas dans le bon sens" et ne peut être conclu en l’état, a affirmé dimanche le Premier ministre français Manuel Valls.

"Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union. L’Europe doit être ferme. La France y veillera. Et moi, je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique", a-t-il déclaré devant des militants du Parti socialiste.

Selon M. Valls, le Tafta imposerait "une vision qui ferait le lit (…) des populismes", mais surtout une vision qui serait mauvaise pour l’économie européenne et française.

Négocié dans le plus grand secret depuis la mi-2013, l’accord vise à supprimer les barrières commerciales et règlementaires entre l’UE et les Etats-Unis pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l’activité économique.

Cependant, le Tafta est décrié pour son manque de transparence et pour l’impact qu’il pourrait avoir sur l’agriculture et l’environnement.

En avril, Manuel Valls avait déjà durci le ton concernant ce projet d’accord transatlantique, prévenant que ce projet ne serait pas conclu sans garanties sur la santé et l’environnement.

"Je veux être très clair : il ne pourra pas aboutir s’il n’apporte pas les garanties que le niveau d’exigence que nous avons en France pour la santé et l’environnement de nos concitoyens sera maintenu", avait-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite