Le “tapis rouge” entre la City et Paris “peut fonctionner dans les deux sens” (Michel Sapin)

Le ministre français des Finances Michel Sapin a estimé mardi que la place financière de Paris devait se "renforcer" après le Brexit et que le "tapis rouge", expression employée auparavant par David Cameron, entre Paris et la City restait "en place" et pouvait "fonctionner dans les deux sens".

"Il faut que la place de Paris (…) se renforce. Elle (en) a les capacités", a affirmé Michel Sapin, invité d’une émission télévisée en partenariat avec l’AFP.

"J’avais trouvé très désagréable quand le Premier ministre (britannique) avait dit +je vous en prie, le tapis rouge est déroulé, venez de la France vers la Grande-Bretagne si vous avez peur d’être trop imposé+. Je suis plus fair-play que lui (…) mais j’ai dit l’autre jour que le tapis rouge restait en place et qu’il pouvait fonctionner dans les deux sens", a ironisé M. Sapin.

En 2012, un mois après l’élection de François Hollande, le Premier ministre britannique David Cameron avait provoqué une polémique en se disant prêt à "dérouler le tapis rouge" aux exilés fiscaux français.

"Qu’est-ce qui fait la force de la place londonienne ? C’est qu’en étant à Londres, on est en Europe", a expliqué M. Sapin. A l’avenir, "ça ne servira plus à rien d’être à Londres, il faudra avoir les pieds dans l’Union européenne. Ca peut être chez nous, ça peut être à Amsterdam, ça peut être à Francfort".

La perte du passeport bancaire, qui permet aux banques implantées à Londres d’intervenir dans l’Union, "c’est la conséquence obligée et obligatoire" du Brexit, a-t-il souligné.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite