Le Sénégal et la Mauritanie concluent un accord pour l’exploitation du champ gazier “Grand Tortue”

Le Sénégal et la Mauritanie ont signé, vendredi à Nouakchott, un accord de coopération inter-gouvernemental pour le développement et l’exploitation du champ gazier “Grand Tortue/Ahmeyim”.

Cet accord a été paraphé par le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies, Mansour Elimane Kane, et son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdelvetah, sous la supervision du Chef de l’Etat sénégalais Macky Sall et de son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz, rapporte l’agence de presse sénégalaise (APS).

Le champ gazier "Grand Tortue/Ahmeyim", mis à jour en janvier 2016 et considéré comme "le plus important gisement" en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3, se trouve à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.

Selon la même source, les deux chefs d’Etat ont donné des instructions pour la signature d’accords sur la pêche et la circulation des personnes entre les deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Sidiki Kaba, qui, donnant lecture au communiqué final sanctionnant la visite d’Etat de 48 heures du président Macky Sall à Nouaktchott, a affirmé que les deux dirigeants veulent le renforcement de la coopération dans le domaine de la pêche.

"Les deux présidents ont abordé la question liée aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques et ont donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’Economie maritime à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération dans ce domaine, en vue de la signature d’un Protocole d’Accord entre les deux pays d’ici fin mars 2018", a fait savoir Sidiki Kaba.

Il a indiqué, par ailleurs, que les présidents Macky Sall et Mohamed Ould Abdel Aziz ont "exprimé leurs vifs regrets" suite à l’incident ayant entraîné la mort accidentelle d’un pêcheur sénégalais sur les côtes mauritaniennes.

Dans le domaine de la circulation des personnes, Sidiki Kaba a indiqué que le président sénégalais et son homologue mauritanien ont donné des "instructions aux ministres en charge de l’Intérieur des deux pays de se réunir avant la fin du mois de mars 2018, à Dakar, pour finaliser et signer l’Accord sur les conditions d’entrée et de séjour des ressortissants des deux pays".

Concernant le secteur de l’élevage, Sidiki Kaba a fait savoir que les deux chefs d’Etat ont demandé à leurs ministres en charge de ce secteur de réunir courant mars-avril au Sénégal, le Comité paritaire pour le suivi de la mise en oeuvre du Protocole réglementant la transhumance entre les deux pays.

"Les deux Présidents ont également donné des instructions à leurs gouvernements respectifs pour la mise place d’un groupe d’impulsion chargé du suivi de la mise en oeuvre des accords signés entre les deux pays", a encore relevé le chef de la diplomatie sénégalaise.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite