Le Maroc a été précurseur en matière de dialogue interreligieux (Archevêque de Constantinople)

Le Maroc a été précurseur en matière de dialogue interreligieux, a souligné vendredi, à Marrakech, Bartholomée 1er, Archevêque de Constantinople, nouvelle Rome et Patriarche œcuménique.

Intervenant dans le cadre de la 10è édition de la World Policy Conference (WPC), dont les travaux se poursuivent à Marrakech jusqu’au 05 novembre, Bartholomée 1er a également salué les efforts du Royaume dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de l’instrumentalisation de la religion à des fins destructrices.

"Nous nous réjouissons de la tenue de la WPC au Maroc, terre de paix et de dialogue interreligieux", a-t-il dit.

Bartholomée 1er a par ailleurs, noté que la scène internationale connait de profondes bouleversements dus notamment à la montée en puissance des injustices sociales, du nationalisme et du repli identitaire.

"Dans ce climat de tension et d’insécurité, la religion a un rôle de taille à jouer dans le monde", a-t-il dit.

Tout en dénonçant l’instrumentalisation des religions à des fins personnelles et pour répandre le terrorisme, Bartholomée 1er a souligné que la religion qui est liée aux préoccupations quotidiennes des hommes, est un facteur qui aide l’humanité à trouver des réponses à plusieurs problématiques.

"La religion est un facteur essentiel et incontournable dans le processus de paix", a-t-il dit, relevant que "la véritable paix n’est pas celle qui est obtenue par la force des armes mais par la paix".

Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, la 10ème édition de la World Policy Conference, offre l’opportunité de débattre des grands enjeux régionaux et internationaux. Cette rencontre internationale de grande envergure contribue également à améliorer la gouvernance dans ses dimensions de réflexion, de décision et de contrôle, afin de promouvoir un monde plus ouvert et plus respectueux de la diversité.

Elle offre également l’opportunité d’une réflexion approfondie dans le cadre d’un débat constructif pour l’émergence d’idées nouvelles et de solutions susceptibles d’améliorer encore le modèle de développement des pays.

Au programme de cette conférence figurent pas moins de 16 sessions plénières portant notamment sur ”L’avenir de l’Europe du Sud-Est”, ”Investir en Afrique”, ”Tendances au Moyen-Orient”, ”L’économie mondiale”, ”L’Amérique et le monde un an après l’élection de Donald Trump”, ”L’Union européenne et le monde”, ”le développement de l’Afrique”, en plus de 4 ateliers sur ”Finance et économie”, ”Energie et climat”, ”La Chine” et ”la Russie dans vingt ans”.

La cérémonie d’ouverture de cet événement a été marquée par un message royal adressé aux participants, dont lecture a été donnée par le conseiller du Souverain, M. Yassir Znagui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite