Le gouvernement prépare la France à la perte de sa note “AAA”

Le gouvernement français semble désormais préparer les esprits à la perte de la note "triple A" de la dette souveraine du pays en multipliant les annonces visant à minimiser l’importance d’une hypothèse naguère présentée comme catastrophique.

Après Nicolas Sarkozy en début de semaine, c’est au tour du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’envisager la dégradation de la signature française qui permet à Paris d’emprunter à des taux avantageux sur les marchés financiers.

"Ce ne serait pas une bonne nouvelle, bien sûr, mais ce ne serait pas non plus un cataclysme", dit Alain Juppé dans un entretien publié sur le site des Echos."Ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait retomber la fièvre", ajoute-t-il avant de critiquer la subjectivité des agences de notation. "Elles sont parfois dans l’appréciation subjective et politique. Sans doute faut-il aussi leur accorder moins d’importance dans le débat politique", estime-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite