La Maison Blanche qualifie d’ “indécent” l’autodafé d’un exemplaire du Coran

La Maison Blanche a qualifié, lundi, d’ "indécent" l’autodafé d’un exemplaire du Coran par un pasteur extrémiste américain, un acte qui a déclenché des manifestations en Afghanistan et entrainé la mort d’une vingtaine de personnes, dont sept employés de l’ONU.

"Nous condamnons fermement l’autodafé d’un texte sacré. Nous estimons que c’est un acte contraire aux valeurs américaines et indécent", a estimé lundi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney lors de son point de presse quotidien.

Durant le week-end, le Président américain, Barack Obama a dénoncé un "acte d’extrême intolérance et de fanatisme".

"La désacralisation de tout livre sacré, y compris le Coran, est un acte d’extrême intolérance et de fanatisme", a souligné le chef de l’exécutif US dans un communiqué, présentant ses "profondes condoléances" aux familles de ceux qui ont trouvé la mort dans la ville de Kandahar, au Nord de l’Afghanistan, lors de manifestations contre l’autodafé du Coran en Floride.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite