La Chine pas indispensable au sauvetage de l’euro (Sarkozy)

La Chine n’est pas indispensable au sauvetage de l’euro, mais les EuropĂ©ens n’ont pas de raisons de refuser les capitaux chinois qui s’investiraient dans un fonds de sauvetage de la zone euro, a dĂ©clarĂ© jeudi le prĂ©sident français Nicolas Sarkozy.

"Si les Chinois, qui ont 60% des rĂ©serves mondiales, dĂ©cident de les investir dans l’euro plutĂŽ t que dans le dollar, pourquoi refuser ?", a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  la tĂ©lĂ©vision, ajoutant que "notre indĂ©pendance se sera en rien remise en cause".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour amĂ©liorer votre expĂ©rience. Nous supposerons que vous ĂȘtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous dĂ©sinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite