L’exception culturelle “n’a rien de réactionnaire”, selon Ayrault

L
L’exception culturelle n’est pas "réactionnaire", a dit mardi Jean-Marc Ayrault, répondant aux critiques du président de la Commission européenne sur la position de Paris dans les négociations pour un accord de libre-échange avec Washington.

José Manuel Barroso a provoqué lundi un tollé en qualifiant de "complètement réactionnaire" la volonté de Paris d’exclure la culture des négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis.

"L’exception culturelle, c’est-à-dire d’affirmer que lesbiens culturels ne sont pas des marchandises comme les autres, cela n’a rien de réactionnaire, au contraire c’est le progrès, c’est l’ouverture aux cultures du monde", a déclaré le Premier ministre à l’Assemblée nationale.

"La défense de la diversité culturelle, cela s’impose à tous, aux membres de la Commission comme au président de la Commission", a ajouté Jean-Marc Ayrault, qui a rejeté toute "peur" de la vitalité de cultures étrangères.

Après de longues négociations, les ministres européens du Commerce ont accepté vendredi l’exigence française d’exclure, au moins dans un premier temps, l’audiovisuel et les contenus numériques des discussions qui doivent s’ouvrir en juillet.

Si le doute demeure sur la volonté de certains pays européens d’inclure in fine l’audiovisuel au cours des négociations, François Hollande a déjà annoncé que la France y mettrait son veto.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite