L’armée juge “légitimes” les revendications du peuple égyptien

Les forces armées egyptiennes ont annoncé, lundi 31 janvier, que, d’une part, elles n’utiliseraient pas la force contre les manifestants et que, d’autre part, elles jugeaient “légitimes” les revendications du “grand peuple d’Egypte”, qui manifeste depuis une semaine contre le gouvernement.

Ces annonces ont été faites par voie de communiqué officiel et via la télévision d’Etat, à la veille d’une "marche d’un million" de personnes prévue mardi pour réclamer la chute du président Hosni Moubarak. "La liberté d’expression de forme pacifique est garantie pour tous", affirme le porte-parole de l’armée, cité par l’agence officielle Mena et la télévision d’Etat.

"L’armée doit choisir entre l’Egypte et Moubarak", affirmait une banderole déployée lundi sur la place Tahrir, dans le centre de la capitale, où les manifestants partageaient de la nourriture avec les soldats déployés pour rétablir l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite