L’AIEA “déçue” par ses discussions avec l’Iran

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) s’est déclarée vendredi "déçue" de sa nouvelle série de pourparlers avec l’Iran visant à arrêter une série de mesures permettant de lever les soupçons entourant le programme nucléaire de Téhéran.

Herman Nackaerts, responsable des inspections au sein de l’agence viennoise, a dit à l’issue de la rencontre qu’aucune date n’avait été fixée pour de nouvelles discussions.

L’AIEA souhaitait obtenir un accord visant à apporter des éclaircissements sur la nature du programme nucléaire iranien et

un accès rapide au complexe militaire de Parchin et à d’autres sites qui pourraient avoir un lien avec une "possible dimension militaire" du programme nucléaire.

L’Iran avait assuré qu’il collaborerait avec l’agence pour prouver que ces accusations sont "fausses et fabriquées."

La République islamique est soupçonnée par l’Occident de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de son programme nucléaire civil. Téhéran dément et assure que son programme atomique est destiné uniquement à produire de l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite