Kim veut produire des ogives en masse mais tend la main à Séoul

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a averti Washington lundi qu’il avait le “bouton nucléaire” à sa portée, mais a tendu la main à Séoul, évoquant une possibilité de dialogue et de participation aux JO de Corée du Sud.

Dans son adresse du Nouvel An, le numéro un nord-coréen a conservé une attitude de défi après une année de tensions croissantes provoquées par la multiplication par Pyongyang des tirs de missiles balistiques et son sixième essai nucléaire, son plus puissant à ce jour.

"Nous devons produire en masse des têtes nucléaires et des missiles et accélérer leur déploiement", a déclaré M. Kim. Il a répété que le Nord avait atteint son but, accéder au statut d’Etat nucléaire, et souligné que ses programmes d’armement étaient de nature défensive.

"Nous devons toujours nous tenir prêts à mener des contre-attaques nucléaires immédiates contre les projets ennemis de guerre nucléaire", a-t-il martelé.

Pyongyang soutient avoir besoin d’armes nucléaires pour se protéger de l’hostilité de Washington et cherche à mettre au point une tête nucléaire capable de frapper le territoire continental des Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump a riposté aux opérations militaires nord-coréennes en alliant les menaces – il s’est engagé à la tribune de l’ONU à "détruire totalement" la Corée du Nord en cas d’attaque lancée par Pyongyang – et les insultes à l’endroit de Kim Jong-Un, qualifié de "petit homme-fusée". (afp)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite