“Je me noie, sauvez moi!”: les derniers mots d’Ahmed Zaidi peu avant sa mort

“Vers 13H30 alors qu’il était l’otage de sa voiture, il a passé une communication à partir de son téléphone portable dans laquelle il a appelé au secours en lançant: ‘je me noie sauvez moi, sauvez moi vite!’”, a appris Le360 auprès de sources concordantes.

Ahmed Zaidi, le député et dirigeant de l’USFP, a lancé un appel de détresse peu avant sa mort dimanche par noyade dans sa voiture emportée par la crue de l’oued Charat, au sud de Bouznika, a appris Le360 auprès de sources concordantes.

"Vers 13H30 alors qu’il était l’otage de sa voiture, il a passé une communication à partir de son téléphone portable dans laquelle il a appelé au secours en lançant: ‘je me noie sauvez moi, sauvez moi vite s’il vous plait’". Vers 14h30 quand les secours sont arrivés sur les lieux: la voiture et Ahmed Zaidi ont disparu dans l’oued dont une tempête avait provoqué la crue, peu de temps avant le drame. "Une fois la voiture remontée à la surface, Ahmed Zaidi avait déjà rendu l’âme. La couleur de sa peau était bleue", selon les mêmes sources.

Ahmed Zaidi a été le président du groupe parlementaire de l’USFP, un poste auquel il a renoncé en avril 2014 suite à une crise interne au sein du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite