Israël : Les deux Palestiniens à la tête d’institutions culturelles libérés

La police israélienne a libéré deux Palestiniens qui dirigent des institutions culturelles à Al Qods-Est arrêtés pendant plusieurs heures mercredi pour suspicion de “financement du terrorisme”, a annoncé un de leurs avocats. Rania Elias, la directrice du centre culturel Yabous, et son mari Souhail Khoury, le directeur général du conservatoire palestinien de musique, ont été libérés mercredi soir “sous conditions”, a indiqué l’avocat de Mme Elias, Me Nassir Ode.

La police a perquisitionné dans les deux établissements culturels et saisi des documents, avait souligné Me Odeh affirmant que le couple était soupçonné de “financement d’organisations terroristes”. Pour sa part la police israélienne avait indiqué avoir arrêté, en collaboration avec les autorités fiscales, “trois suspects” sans les identifier. Ils sont interrogés au sujet de questions liées à “l’évasion fiscale et la fraude”, avait révélé la police.

La troisième personne arrêtée est Daoud al-Ghoul, le directeur du réseau palestinien Shafaq qui coordonne les activités d’institutions culturelles à Al Qods-Est, d’après un responsable du centre Yabous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite