France: l’ONU salue les annonces sur la loi sécurité globale et la police

L’ONU a salué mardi les annonces faites par la France concernant son projet de loi sur la sécurité globale et de réflexions sur la réforme de la police, après de virulentes critiques de la Haute commissaire aux droits de l’homme notamment sur les violences policières.

“Nous reconnaissons ces annonces et nous les saluons. Nous sommes prêts à collaborer avec la France pour faire avancer le processus et trouver une solution qui puisse satisfaire tout le monde”, a déclaré Martha Hurtado, porte-parole du Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, lors du briefing bi-hebdomadaire de l’ONU à Genève.

Elle évoquait aussi bien l’engagement de réécrire l’article 24 – très controversé – de la loi sur la sécurité globale, que l’annonce de réformer l’Inspection générale de la police nationale ou encore le fait que le président Emmanuel Macron a demandé une réflexion sur des réformes de la police nationale.

Le 9 décembre, Michelle Bachelet, la Haute commissaire aux droits de l’homme avait interpellé la France sur les violences policières et la discrimination envers les minorités.

“J’exhorte la France, comme je le fais pour beaucoup d’autres pays, à examiner sérieusement ses méthodes de maintien de l’ordre et à éliminer les pratiques discriminatoires et les biais envers certains groupes”, avait-elle déclaré lors d’un point de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite