Florence Cassez : Paris regrette “vivement”

Florence Cassez : Paris regrette
La France regrette "vivement" la décision de la Cour suprême du Mexique qui a rejeté mercredi la proposition de libération de la Française Florence Cassez condamnée à 60 ans de prison, et espère que "la vérité" sera prochainement rétablie, a indiqué le Quai d’Orsay.

"Nous regrettons vivement qu’elles aient pour effet de maintenir Florence Cassez en prison", déclare le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Bernard Valero dans un communiqué. "Nous espérons vivement que la Cour Suprême saura très prochainement rétablir la vérité et rendre sa liberté à Florence Cassez", ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite