Expansion d’Al Qaïda vers le Golfe de Guinée: la Côte d’Ivoire prend des “dispositions”

L’expansion d’Al Qaïda vers le Golfe de Guinée met en alerte la Côte d’Ivoire qui prend des “dispositions”.

La Côte d’Ivoire a “pris des dispositions pour faire face à quelque menace que ce soit”, a assuré, mercredi à Abidjan, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Touré.

La déclaration de l’officiel ivoirien intervient après les propos tenus par le patron du renseignement extérieur français sur l’expansion vers le Golfe de Guinée d’Al-Qaïda au Sahel.

“Nous constatons tout simplement qu’il y a une annonce qui vient enfoncer une porte déjà ouverte: nous étions suffisamment alertés depuis plusieurs années sur la menace terroriste que subit notre sous-région” a déclaré Sidi Touré à l’issue d’un Conseil des ministres.

“Depuis déjà des années, des dispositions ont été prises par l’Etat de Côte d’Ivoire pour faire face à quelque menace que ce soit (…) dans une coopération bien intelligente entre les services nationaux et internationaux” a-t-il ajouté, affirmant que son pays “maintenait la vigilance permanente concernant cette problématique de terrorisme”.

Al-Qaïda au Sahel développe actuellement un “projet d’expansion” vers le Golfe de Guinée, en particulier la Côte d’Ivoire et le Bénin, avait déclaré lundi dernier le patron du renseignement extérieur français, Bernard Emié.

En mars 2016, la Côte d’Ivoire a été touchée par une attaque jihadiste, dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à 40 km d’Abidjan. Des assaillants avaient ouvert le feu sur la plage et des hôtels, faisant 19 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite