Egypte: Des manifestants pro-Moubarak envahissent la place “Tahrir” au Caire

Des centaines de partisans du président égyptien Hosni Moubarak ont envahi, mercredi la place “Tahrir” au centre du Caire où des manifestants sont rassemblés depuis mardi pour réclamer des changements politiques en profondeur en Egypte, selon la télévision égyptienne.

Egypte: Des manifestants pro-Moubarak envahissent la place
Des centaines d’Egyptiens sont descendus, mercredi, dans les rues pour exprimer leur soutien au président Hosni Moubarak.

"Qui aime Moubarak, aime l’Egypte", "Oui à Moubarak", "on vous aime le rais" et "oui à Moubarak, non à la corruption" sont quelques slogans scandés par les manifestants.

Les manifestants, rassemblés à l’avenue de la Ligue arabe au quartier Mohandessine, à Madinat Nasr et devant le siège de la télévision (près de la place Tahrir), scandaient aussi des slogans appelant à la lutte contre la corruption et au changement.

A la place "Tahrir " qui vit depuis plus d’une semaine au rythme de manifestations réclamant le départ du président Moubarak, Mustapha Bakri, l’une des plus importantes figures de l’opposition égyptienne, a souligné que ce soulèvement a réalisé ses objectifs. Il a appelé les manifestants à quitter la place "Tahrir" et à "la vigilance pour faire face à ceux qui veulent s’emparer des rêves de la révolution".

Pour sa part, l’armée égyptienne a demandé aux manifestants de mettre fin à leur mouvement de protestation, affirmant que leur message avait été entendu et qu’il fallait désormais penser à l’avenir du pays et faciliter le retour au calme.

Ces manifestations interviennent au lendemain d’un discours télévisé dans lequel le président égyptien avait annoncé l’intention de ne plus se présenter pour les présidentielles. Le chef de l’Etat égyptien a par ailleurs assuré qu’il resterait jusqu’à la fin de son mandat "pour accomplir les étapes nécessaires pour un transfert pacifique du pouvoir". Le président égyptien a également appelé le parlement à l’examen des articles 76 et 77 de la constitution relatifs aux modalités de candidature aux élections présidentielles, l’une des importantes revendications de la rue et de l’opposition égyptienne depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite