Démission surprise de Hulot: Griveaux regrette son manque de “courtoisie”

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi matin sur BFMTV et RMC, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a réagi à la démission sueprise de Nicolas Hulot, annoncée quelques instants plus tôt sur France Inter, indiquant l’avoir appris "il y a quelques minutes". "Je n’étais pas prévenu", a-t-il ajouté.

"Je pense que la plus élémentaire des courtoisies aurait été de prévenir le président de la République et le Premier ministre", a par ailleurs estimé Benjamin Griveaux, alors que Nicolas Hulot a affirmé n’avoir pas informé Emmanuel Macron et Edouard Philippe de sa décision, qui intervient au lendemain d’un accord trouvé entre le chef de l’Etat et la Fédération nationale de la chasse à propos du prix du permis du chasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite