Crimée: Obama invite le G7 et l’UE à une réunion “urgente” sur les agissements russes en Ukraine

Le président américain Barack Obama a invité mardi les dirigeants du G7 et de l’Union européenne à une réunion “urgente”, la semaine prochaine, pour discuter des mesures supplémentaires à prendre en réponse aux agissements de la Russie en Ukraine.

"(Barack) Obama veut réunir les dirigeants du G7 et de l’UE en marge du sommet nucléaire prévu la semaine prochaine à la Haye, aux Pays-Bas", a indiqué dans un communiqué la Porte-parole du Conseil de sécurité nationale US, Caitlin Hayden, précisant que cette réunion focalisera sur la situation en Ukraine et sur les mesures supplémentaires que le G7 pourrait prendre en réaction aux nouveaux développements dans ce pays et en soutien à Kiev.

Outre les Etats-Unis, le G7 comprend l’Allemagne, le Canada, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

Le président russe Vladimir Poutine a signé mardi un traité historique rattachant la Crimée à la Russie, avec effet immédiat, faisant fi des sanctions occidentales décrétées la veille.

Cette décision a été immédiatement dénoncée par les Occidentaux et par Kiev, le porte-parole de la diplomatie ukrainienne affirmant que son pays ne reconnaîtrait "jamais la soi-disant indépendance et le soi-disant accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie".

Hollande appelle à une "réponse forte" de l’UE

Le président français François Hollande a condamné mardi l’annexion de la Crimée par la Russie, appelant à adopter "une réponse européenne forte et coordonnée".

"Je condamne cette décision", a dit M. Hollande, selon un communiqué de la présidence. "La France ne reconnaît ni les résultats du référendum tenu en Crimée le 16 mars dernier, ni le rattachement de cette région d’Ukraine à la Russie", a-t-il ajouté, appelant à "une réponse européenne forte et coordonnée à la nouvelle étape qui vient d’être franchie".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite