Côte d’Ivoire : Ban Ki-moon “déplore fermement” les menaces à l’encontre des Nations Unies

Côte d
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé, vendredi à New York, sa plus "grave inquiétude face à la dégradation" de la situation en Côte d’Ivoire et déploré "fermement" les menaces à l’encontre des Nations Unies.

"Le Secrétaire général déplore fermement les menaces proférées par le camp de M. (Laurent) Gbagbo à l’encontre des Nations Unies, y compris l’appel lancé récemment visant à entraver à partir d’aujourd’hui les mouvements des casques bleus à Abidjan", a souligné son porte-parole, Martin Nesirky lors de son point de presse.

Ban a exigé "la cessation immédiate de ces menaces" et des obstructions aux activités des casques bleus, notamment leurs efforts visant à protéger la population civile, avertissant que "tous ceux qui incitent ou commettent des actes de violence contre la population civile et les casques bleus seront tenus responsables de leurs actes conformément au droit international", a souligné Nesirky.

Il a, en outre, exprimé sa plus grave inquiétude face à la dégradation dans ce pays, notamment les affrontements armés à Abidjan, et les combats à l’Ouest du pays entre des éléments des Forces nouvelles et des forces loyales à M. Gbagbo.

"Ces événements représentent une escalade inquiétante de la situation qui risque de replonger le pays dans la guerre civile", a mis en garde le chef de l’ONU.

Il a réitéré son "appel à la retenue et exhorté les deux côtés à collaborer avec le Groupe de haut niveau de l’Union africaine", formant le voeu que "le Groupe conclura ses délibérations dans les plus brefs délais et que ses décisions vont contribuer à la prévention de la recrudescence de la violence et au règlement pacifique de la crise".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite