Allemagne: le fondateur de Pegida jugé pour avoir traité les réfugiés de “bétail”

Le fondateur du mouvement islamophobe allemand Pegida comparaît à partir de mardi dans son fief de Dresde (est) pour avoir traité les réfugiés de “bétail”, dans un contexte de forte poussée de l’extrême droite au niveau national.

Déjà condamné pour braquages, violences et trafic de cocaïne, détenu 14 mois en Allemagne après s’être enfui en Afrique du Sud, Lutz Bachmann, 43 ans, encourt cette fois trois mois à cinq ans de prison. Il sera jugé à partir de 08H00 GMT sur trois jours jusqu’au 10 mai, sous haute sécurité.

La justice lui reproche des propos postés en septembre 2014 sur sa page Facebook, décrivant les "réfugiés de guerre" comme du "bétail" ou de la "racaille", soit une "incitation à la haine" et une "atteinte à la dignité" aux yeux de l’accusation.

Lundi soir, lors du traditionnel rassemblement hebdomadaire de Pegida, au coeur de Dresde, M. Bachmann n’a fait aucune allusion au procès mais a ironisé sur l’émoi suscité ces derniers jours en Allemagne par la menace de poursuites contre l’humoriste Jan Böhmermann, pour un poème traitant le président turc Recep Tayyip Erdogan de zoophile et de pédophile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite