Affrontements près de Tripoli : La France appelle les parties prenantes à trouver une solution pacifique

La France a condamné la poursuite des affrontements à Tripoli, appelant les parties prenantes à trouver une solution pacifique à la situation.

”La France condamne la poursuite des affrontements à Tripoli et déplore les nombreuses victimes de ces violences’’. Elle ‘’appelle les parties prenantes à trouver une solution pacifique à la situation actuelle afin d’empêcher de nouvelles pertes humaines’’, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

La France soutient les efforts du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies Ghassan Salamé ‘’pour trouver les voies d’un retour au calme’’, indique-t-on de même source.

La France réaffirme également son soutien à la médiation des Nations Unies et aux travaux de son Représentant spécial, M. Ghassan Salamé, qui œuvre à une réconciliation inter-libyenne et à la stabilisation indispensable du pays, dans le cadre du plan d’action auquel le Conseil de sécurité a rappelé son attachement le 16 juillet dernier, indique la diplomatie française.

De violents combats ont eu lieu, depuis lundi, dans la ville de Tarhounah (80 km au sud de Tripoli), faisant des dizaines de morts et de blessés.

Mardi, la mission de l’ONU en Libye (Manul) a annoncé mardi qu’un accord de cessez-le-feu avait été signé entre les groupes armés libyens impliqués dans les combats près de Tripoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite