Affaire Ruby : Berlusconi intervient en direct à une émission de télévision

Silvio Berlusconi, aux prises avec le Rubygate, s’en est pris avec virulence en direct, dans la nuit de lundi à mardi, à une émission de télévision consacrée à cette affaire, la qualifiant de “lupanar télévisé”.

Affaire Ruby : Berlusconi intervient en direct à une émission de télévision
Le président du Conseil est intervenu au téléphone à la fin de l’émission L’Infidele sur la chaîne privée de Telecom Italia, la 7, reprochant à son animateur de l’avoir menée de façon "méprisable, abjecte, répugnante" sur la base de "thèses fausses, loin de la réalité et de la vérité".

Sans écouter la défense du journaliste, le chef du gouvernement, accusé dans cette affaire de prostitution de mineure et abus de fonctions, a poursuivi : "vous dites des choses déformées de la réalité et je sais ce que je dis alors que vous non". Le journaliste s’est alors lui aussi mis en colère, traitant le Cavaliere de "goujat" et l’invitant à se présenter à la justice plutôt que de se défouler à la télévision.

C’est la troisième incursion télévisée de Silvio Berlusconi au cours des six derniers mois. Le chef du gouvernement est soupçonné d’avoir rémunéré les prestations de Ruby, Karima El Mahroug, une Marocaine mineure à l’époque, et de l’avoir fait libérer en mai dernier après son interpellation à Milan (nord) pour un vol présumé.

Silvio Berlusconi et Ruby ont démenti avoir eu des rapports sexuels, mais la presse a publié toute la semaine dernière des dizaines d’écoutes téléphoniques et de témoignages embarrassants pour le magnat des medias.

Affaire Ruby : Berlusconi intervient en direct à une émission de télévision
Ce n’est pas la première fois que le président du Conseil est rattrapé par des affaires de mœurs. Entre la découverte, en 2009, de son affection particulière pour la petite blonde napolitaine Noemi Letizia, qui avait provoqué la demande de divorce de Veronica Lario au motif qu’elle ne pouvait «rester avec un homme qui fréquente des mineures». Berlusconi a toujours résisté aux critiques sur sa vie privée. «Je suis une personne joyeuse, j’aime la vie et les femmes», plaisantait-il encore en octobre, sous la bienveillance de la plupart de ses partisans, alors que la presse venait de signaler l’existence de Ruby, de son vrai nom Karima el-Mahroug.

la presse italienne a publié de larges extraits d’interrogatoires et d’écoutes téléphoniques réalisées au cours des derniers mois dans le cadre de l’enquête auprès de toutes les «filles» qui ont défilé chez le Cavaliere.

«Un nombre significatif de jeunes femmes se sont prostituées avec Silvio Berlusconi contre paiement d’argent par celui-ci», précise en forme de préambule la procureure milanaise Ilda Boccassini. Certaines d’entre elles, aspirantes starlettes du petit écran ou de concours de beauté, étaient même réunies et logées dans un complexe résidentiel de Milan construit par Berlusconi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite