WikiLeaks : la volonté affichée de M. Sarkozy de rompre avec la “Françafrique” a réjoui les Etats-Unis

Cette orientation nouvelle réjouit les Américains pour une raison simple que révèlent les télégrammes diplomatiques obtenus par Wikileaks et analysés par Le Monde : la France, en allégeant sa présence et en normalisant ses relations avec le continent, va "donner aux Etats-unis des occasions d’étendre leur influence en Afrique sans rencontrer de résistance" de la part des Français.

Les Américains analysent aussi les ambiguïtés de l’attitude du président français à l’égard des anciennes colonies françaises. Ils constatent que les chefs d’Etat africains qui profitent de la "Françafrique" figurent parmi les obstacles au changement, et que les vieilles habitudes françaises ont aussi la vie dure.

Les télégrammes révèlent aussi les tiraillements suscités par certains propos de Nicolas Sarkozy sur l’Afrique. Ils dévoilent la genèse du discours de Dakar prononcé en juillet 2007. En déclarant que "le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire", le président français avait alors fait scandale

Philippe Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite