Tunisie : “c’était prévisible”, selon Rama Yade

Tunisie :
"Je suis très fière du peuple tunisien qui a réussi à se libérer lui-même, tout seul. Je lui tire vraiment mon coup de chapeau", a lancé mercredi Rama Yade, au micro d’Europe 1. Mais pour l’ancienne secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme en France, "tout ce qui s’est passé ces dernières semaines était prévisible puisque moi-même je me suis rendue en Tunisie lors d’un déplacement dont vous vous rappelez sans doute en 2008 où ça a été une lutte permanente pour rencontrer les ONG, les militants des droits de l’homme que je voulais rencontrer".

Quant à savoir pourquoi les autorités françaises n’ont pas de leur côté anticipé la chute du régime Ben Ali, à l’instar de l’actuelle ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, Rama Yade a rétorqué : "moi je ne suis pas au gouvernement, donc je n’en connais pas les coulisses". "Mais c’était prévisible", a réaffirmé celle qui a depuis été nommée ambassadrice de France auprès de l’Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite