Syrie: l’opposition n’ira pas à Genève si les raids sur Alep cintinuent

La Coalition de l’opposition syrienne a prévenu lundi qu’elle ne participerait pas à la conférence de paix prévue en janvier en Suisse si les raids de l’armée syrienne sur Alep (nord) se poursuivaient.

"Si les raids du régime d’Assad et ses tentatives d’anéantir le peuple syrien se poursuivent, alors la coalition ne se rendra pas à Genève", a déclaré dans un communiqué le secrétaire général de la coalition, Badr Jamous.

Le président de la coalition Ahmad Jarba a téléphoné aux ministres français et britannique des Affaires étrangères pour leur faire état "des attaques quotidiennes menées par le régime d’Assad qui utilise des avions de combat et des barils d’explosifs faisant des dizaines de victimes", a-t-il ajouté.

Les raids de l’armée de l’air contre des secteurs rebelles à Alep ont fait en huit jours 300 morts, dont 87 enfants, a indiqué lundi matin l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

De plus, 21 personnes ont été tuées lundi lors du largage de barils remplis de TNT contre les quartiers aux mains des insurgés de Marjé et Soukkari, dans le sud-est d’Alep, a ajouté l’OSDH en fin de journée.

Des représentants du régime et de l’opposition sont invités à participer le 22 janvier en Suisse à une conférence internationale pour tenter de trouver une solution politique susceptible de mettre fin à la guerre civile en Syrie, qui a fait plus de 126.000 morts selon l’OSDH et des millions de réfugiés et déplacés selon l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite