Syrie/attaque “chimique”: l’ONU veut “faire rendre des comptes” aux responsables (de Mistura)

L’ONU cherchera à “clairement identifier les responsabilités” de l’attaque “chimique” de mardi dans le nord-ouest de la Syrie et à faire “rendre des comptes” à ses auteurs, a assuré son envoyé spécial pour la Syrie.

"L’ONU va demander, et je suis sûr qu’il y aura une réunion du Conseil de sécurité à ce sujet, que les responsables soient clairement identifiés et rendent des comptes", a déclaré Staffan de Mistura lors d’un point de presse à Bruxelles en marge d’une conférence internationale sur l’avenir de la Syrie.

"De ce que nous comprenons, c’était une attaque chimique et elle était aérienne", a-t-il ajouté à propos de cette attaque "horrible" qui a fait au moins 58 morts, dont 11 enfants dans la matinée à Khan Cheikhoun.

Elle intervient alors que M. de Mistura vient de terminer un nouveau cycle de négociations indirectes entre l’opposition et le régime de Bachar al-Assad à Genève.

"Chaque fois qu’il y a un moment où la communauté internationale est capable de se rassembler, il y a quelqu’un qui essaie, d’une façon ou d’une autre, de saper ce sentiment d’espoir en provoquant un sentiment d’horreur et d’atrocité. (…) Mais nous n’allons pas abandonner et, au contraire, nous utiliserons tous ces moments d’horreur pour montrer qu’ils ne gagneront pas", a-t-il ajouté.

Les dernières négociations n’ont certes "pas permis de percée, mais pas non plus d’échec" et "nous voulons organiser un nouveau round", a-t-il conclu, vantant "la façon progressive" dont se déroulent les pourparlers.

L’usage d’"armes chimiques, c’est le pire des crimes de guerre", a fait observer, à ses côtés, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. "Quel que soit le responsable, il devra rendre des comptes", a-t-elle martelé. "L’impunité n’est pas envisageable, particulièrement face à ces scènes terribles que nous voyons aujourd’hui".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite