Six Nations-L’Angleterre “crunche” la France

Six Nations-L
Grâce un essai d’anthologie de Wesley Fofana, la France a rivalisé avec l’Angleterre mais s’est inclinée 23-13 samedi à Twickenham et la laisse continuer sa course vers son premier Grand Chelem depuis dix ans dans le Tournoi des Six Nations.

Un petit accrochage au coup de sifflet final a matérialisé la tension d’un "crunch" qui semblait déséquilibré avant le coup d’envoi mais a cherché son vainqueur pendant une heure.

L’équipe anglaise était lancée sur une série de trois victoires, contre les All Blacks en novembre puis l’Ecosse et l’Irlande. Le XV de France avait été déstabilisé par deux défaites dans ses premiers matches du Tournoi contre l’Italie et le Pays de Galles.

Le match a finalement valu par son intensité, l’engagement des deux équipes, quelques beaux gestes et surtout un vrai suspense mais il laisse la France confrontée à des insuffisances et un doute de plus en plus grands.

Déjouant tous les pronostics, les Français ont pourtant mené à la mi-temps 10-9.

Ils n’avaient que quatre points de retard à l’heure de jeu et les Anglais ne se sont mis à l’abri des sept points d’un essai transformé qu’à moins de quatre minutes de la fin du match.

Le XV de France peut en outre se targuer d’avoir réussi l’exploit du match. Il a été l’oeuvre de Wesley Fofana à la demi-heure de jeu alors que le score était de 6-3 pour l’Angleterre.

Le trois-quart centre, heureux de retrouver son poste de prédilection après avoir été exilé à l’aile pendant plusieurs matches, a hérité du ballon dans les 30 mètres français.

Fofana s’est d’abord joué de Courtney Lawes, deuxième ligne déplacé en troisième ligne pour la vigueur de ses plaquages.

Il a ensuite dévalé le terrain sur 60 mètres en effaçant au fil de changements de pied, de raffûts et de pas de l’oie cinq autres tentatives de plaquage pour marquer le premier essai du match.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite