Proche-Orient: Washington pour un front israélo-arabe contre l’Iran

En quête d’une solution “régionale” pour régler le conflit israélo-palestinien, les Etats-Unis encouragent la formation d’un front uni entre l’Etat hébreu et les puissances arabes sunnites contre l’Iran chiite, leur bête noire commune.

La première rencontre cette semaine à la Maison Blanche entre Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été dominée par les déclarations équivoques du président américain prenant ses distances avec la "solution à deux Etats" israélien et palestinien.

Des lieutenants de M. Trump ont ensuite ajouté à la confusion en assurant que les Etats-Unis restaient attachés à ce principe de référence pour la communauté internationale, mais que Washington était aussi ouvert à des solutions alternatives.

Benjamin Netanyahu, lui, a été plus clair en proposant une "approche régionale" pour mettre fin au conflit au Proche-Orient, le plus ancien de la planète. Une offre reprise par Donald Trump lors de leur conférence de presse commune à la Maison Blanche mercredi.

Le lendemain, le dirigeant israélien a plaidé sur la télévision MSNBC pour "une paix globale au Moyen-Orient entre Israël et les pays arabes". Il a vanté une "occasion sans précédent car nombre de pays arabes ne considèrent plus Israël comme un ennemi mais comme un allié face à l’Iran et à Daech (groupe Etat islamique, ndlr), les forces jumelles de l’islam qui nous menacent tous".

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite