Premières procédures pénales contre des migrants en Hongrie

La Hongrie a annoncé avoir engagé une procédure pénale contre 60 migrants arrêtés mardi et accusés d’avoir “endommagé” la clôture barbelée érigée à la frontière avec la Serbie, un délit passible de cinq ans de prison en vertu d’une législation entrée en vigueur lundi à minuit.

"La police a ouvert une procédure pénale à leur encontre", a précisé Gyorgy Bakondi, un porte-parole du gouvernement, lors d’une conférence de presse à Szeged, dans le sud de la Hongrie. Il s’agit de la première grande vague d’arrestations annoncée depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle législation hongroise antimigrants dans la nuit de lundi à mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite