Maroc: le juge chargé du procès de Hamid El Mehdaoui nie catégoriquement les faits relayés par le site “Al Aoual”

Le juge du Tribunal de première instance d’Al Hoceima, M. Charif El Ghiam, a exprimé son grand étonnement quant aux "faits fictifs qui n’ont aucun lien avec la réalité" et "les données mensongères" relayées par le site électronique "Al Aoual" à propos du verdict du journaliste Hamid El Mehdaoui, affirmant l’invalidité de ces informations.

M. El Ghiam a expliqué, dans un communiqué, que les données relayées par un article publié dans ledit site sous l’intitulé: "S’est-il senti coupable? Voici ce qu’a fait le juge après la condamnation de Mehdaoui à la prison", sont incompatibles avec les exigences du métier journalistique qui requiert la crédibilité de l’information et la vérification de sa véracité conformément aux dispositions de l’article 2 du code de la presse".

Le juge a, par ailleurs, relevé la contradiction existant entre le titre de l’article, qui prétend que les faits ont eu lieu après le prononcé du jugement, et son contenu, qui relate des faits qui ont prétendument eu lieu des heures avant, entre autres allégations totalement contraires à la réalité".

Le juge a affirmé qu’après avoir prononcé le jugement, il n’a rencontré aucun avocat ni autre personne, soulignant que la qualité du juge se définit par les jugements qu’il prononce en toute conviction et impartialité, conformément aux dispositions de la loi et de la conscience professionnelle et dans le cadre de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Atlasinfo avec MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite