Loi Travail: Valls assume le recours au 49.3 mais admet avoir mal au coeur

Le chef du gouvernement assume le recours au 49.3. Et affirme “ne pas craindre” que son gouvernement puisse être renversé par une motion de censure. Mais il admet au passage: “cela me fait mal au coeur d’utiliser le 49.3.

Et si sa décision doit entraîner une motion de censure, y compris soutenue par des députés PS, Manuel Valls assume: "a chacun de prendre ses responsabilités. Si des députés PS veulent voter la motion de censure, ils n’ont qu’à le faire. Mais quelle contradiction!", s’exclame-t-il. "Ca veut dire qu’ils approuvent un projet (de la droite, ndlr) qui met en cause concrètement le modèle social que nous, nous modernisons, mais dont nous gardons les grands principes et les valeurs".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite