Les talibans “encouragent” les attaques des soldats afghans contre leurs instructeurs internationaux (Guardian)

Les craintes des responsables des forces internationales basées en Afghanistan ne cessent de s’exacerber concernant le nombre croissant des attaques des membres des forces de sécurité afghanes contre leurs instructeurs internationaux, rapporte mercredi le Guardian.

Selon des sources de l’Otan, les talibans ont "incité les insurgés à doubler d’efforts" pour infiltrer l’armée et la police afghanes menant à une "recrudescence alarmante" des attaques contre les soldats de la force internationale d’assistance et de sécurité en Afghanistan (ISAF).

L’augmentation des effectifs des forces afghanes a été l’un des éléments clefs de la stratégie de la coalition internationale, qui prévoit un retrait de ses troupes avant 2014, date fixée par la Conférence de Lisbonne en 2010.

Plus d’une vingtaine de cas d’attaque par les membres des forces sécuritaires afghanes contre leurs propres moniteurs a été enregistrée l’an dernier, tuant plus de 50 soldats de la coalition internationale, selon le quotidien.

Ainsi, les responsables occidentaux craignent-t-ils une "tendance haussière" des attaques par les soldats et les policiers afghans contre les forces de l’Otan, quoi qu’ils notent que les soldats afghans impliqués dans ces attaques ne constituent qu’une minorité.

Selon le Guardian, les talibans revendiquent régulièrement ces attaques, même s’ils n’y sont pas impliqués directement, et incitent les soldats afghans à les lancer contre les forces internationales.

L’armée afghane a doublé ses effectifs pendant les trois dernières années les portant à 164.000, rappelle le journal, ajoutant que le nombre des agents de la police a augmenté de 95.000 en 2009 à 126.000 actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite