Les sarkozystes vont proposer une “initiative” pour une sortie “respectueuse” de Fillon

Invité ce dimanche de BFM Politique, Christian Estrosi a annoncé qu’il allait, avec d’autres élus LR comme Valérie Pécresse, proposer "une initiative" pour une sortie "respectueuse" de François Fillon.

"Dans les heures qui viennent, nous allons proposer une initiative" a assuré Christian Estrosi ce dimanche sur BFMTV. Selon lui, la campagne menée par la droite ne peut "plus durer" et rend possible une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle.

"Je refuse de conduire les militants et nos électeurs vers un suicide collectif", a-t-il lancé.

Le président LR de la région PACA a promis qu’avec plusieurs élus LR, il fera "d’ici demain matin", une "déclaration" pour "indiquer la voie à suivre". "Juste ou injuste, la situation dans laquelle est François Fillon ne permet plus de rassembler une majorité de Français" a-t-il ajouté. Empêtré dans les affaires d’emplois fictifs présumés de sa famille, le candidat LR à la présidentielle est devancé dans les récents sondages par Marine Le Pen et Emmanuel Macron et fait face à de nombreuses défections dans son camp.
Le président LR de la région PACA a promis qu’avec plusieurs élus LR, il fera "d’ici demain matin", une "déclaration" pour "indiquer la voie à suivre". "Juste ou injuste, la situation dans laquelle est François Fillon ne permet plus de rassembler une majorité de Français" a-t-il ajouté. Empêtré dans les affaires d’emplois fictifs présumés de sa famille, le candidat LR à la présidentielle est devancé dans les récents sondages par Marine Le Pen et Emmanuel Macron et fait face à de nombreuses défections dans son camp.

Il ne faut pas "humilier François Fillon"

Cette "initiative", soutenue par "Valérie Pécresse et Xavier Bertrand", devrait permettre une sortie "respectueuse" de François Fillon. "Un choix différent est impératif" mais il faut "ne pas humilier François Fillon" a-t-il rappelé à plusieurs reprises en évoquant la solution Alain Juppé.

Alors qu’un rassemblement de soutien à François Fillon est organisé ce dimanche au Trocadéro, le président de la région PACA a assuré qu’il avait appelé le candidat pour lui prévenir qu’il faisait "une erreur". "On ne manifeste en campagne présidentielle contre nos institutions" a-t-il déclaré, rappelant qu’il avait récemment dénoncé la décision du gouvernement d’autoriser des rassemblements contre la police.

BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite