Le virus informatique “Flame” volait des documents PDF et autres fichiers en Iran

Le virus informatique Flame, détecté récemment et qualifié de "cyber-arme", visait à dérober des documents PDF, Office et AutoCad, en Iran, a indiqué le spécialiste russe de la lutte antivirus Kaspersky Lab, qui a identifié ce virus.

"Les instigateurs des attaques Flame semblent particulièrement intéressés par ces documents (…) réalisés par un logiciel de dessin assisté par ordinateur", a expliqué Kaspersky Lab, sur son site internet.

Le logiciel est capable de faire "de courts résumés" des documents qu’il repère, et "cherche aussi des messages électroniques", a-t-il précisé, ajoutant que l’infrastructure de commande et de contrô le s’est "immédiatement déconnectée du réseau" après l’annonce de son identification, la semaine dernière.

Kaspersky Lab, l’un des premiers fabricants mondiaux d’anti-virus, a annoncé fin mai avoir détecté ce virus utilisé à des fins de "cyber-espionnage", insistant sur le fait que sa sophistication était telle qu’il supposait le concours d’un Etat.

Après cette annonce, le ministre israélien des Affaires stratégiques Moshé Yaalon a justifié le recours à de tels virus afin de contrer la menace nucléaire iranienne.

Vendredi, le +New York Times+ a affirmé que le président américain Barack Obama avait augmenté le nombre de cyber-attaques contre le programme nucléaire iranien, sous le nom de code "Olympic Games".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite