Le vice-président américain appelle la Cour suprême à statuer sur l’avortement “sélectif”

Le vice-président américain Mike Pence a dit espérer mardi que la Cour suprême valide des lois adoptées par plusieurs Etats pour interdire les avortements "sélectifs".

Dans un communiqué, le conservateur a exprimé son "espoir que les protections légales contre les discriminations basées sur le sexe, la race ou le handicap soient un jour étendues aux Américains pas encore nés".

Il s’exprimait après une décision en demi-teinte de la haute cour sur des lois qu’il avait promulguées en 2016 quand il était gouverneur de l’Indiana. Elle a validé une disposition prohibant d’assimiler des foetus avortés à des "déchets médicaux" mais a rejeté une autre disposition sur les avortements "sélectifs".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite