Le marocain Abderrahim Lataoui remporte la 2ème place au concours international de traduction de la poésie russe

L’écrivain, traducteur et professeur de langue et littérature russe à la Faculté des lettres de l’Université Mohammed V Rabat-Agdal, M. Abderrahim Lataoui a remporté, samedi à Moscou, la deuxième place au concours international de traduction de la poésie russe qui a été organisé par l’institut de la traduction à la capitale russe.

Trente traducteurs représentant différents pays du monde ont pris part au concours international de traduction de la poésie russe qui est organisé tous les deux ans. Vingt-sept participants ont été éliminés avant d’atteindre la finale de l’épreuve pour laquelle trois hommes et femmes de lettres se sont qualifiés, dont Dr Lataoui, qui est entré en compétition avec un ouvrage intitulé ”Les chefs-d’oeuvre de la poésie russe”.

L’ouvrage de l’universitaire marocain, qui propose une sélection de poèmes écrits par des poètes russes célèbres du XIXe siècle, du XXe siècle traduits vers l’arabe, constitue une contribution importante à l’enrichissement de la bibliothèque arabe, contribuant à faire connaître la littérature russe au Maroc et dans le monde arabe.

Il n’a pas été facile d’atteindre les dernières étapes du prix de la poésie russe car ce résultat est le fruit du travail littéraire assidu, a relevé Dr Lataoui dans une déclaration à la MAP, notant que 3 traducteurs ont réussi à atteindre la finale du prix de la poésie russe et que le premier prix été décerné ex aequo aux représentants de la Chine et d’Allemagne.

S’agissant de l’ouvrage ”les chefs-d’œuvre de la poésie russe”, l’académicien a indiqué que la Russie a donné naissance, lors du XIXè et XXè siècles, à nombre de poètes qui ont acquis une renommée nationale mais sont restés presque totalement inconnus à l’échelle internationale, expliquant que cela est dû à la difficulté de la traduction poétique, le traducteur étant frappé de perplexité face au problème de la transmission de la rhétorique.

En l’absence de cette difficulté, ces poètes seraient devenus célèbres hors de la Russie à l’instar de leurs compatriotes les romanciers russes Tolstoï, Dostoïevski et Tchékhov, a fait remarquer l’universitaire marocain.

Dr Abderrahim Lataoui est l’auteur de nombreux ouvrages tels ”Le Maroc et la Russie, histoire des relations et écrits autour du Maroc" (2011) et ”L’orientalisme russe, introduction à l’histoire des études arabo-islamiques en Russie" (2002).

Le traducteur marocain a remporté, en 1989, le prestigieux prix décerné par le gouvernement russe aux hommes de lettres russophones : le prix prince des poètes de Russie Alexandre Pouchkine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite