Le développement du Maroc en matière de démocratie et de bonne gouvernance “est dans l’intérêt de l’Espagne et du Maroc” (Jesus Gracia)

Le développement du Maroc en matière de démocratie et de bonne gouvernance "est dans l’intérêt de l’Espagne et du Maroc", a affirmé, lundi à Rabat, le Secrétaire d’Etat espagnol à la Coopération internationale et pour l’Amérique latine, Jesus Gracia.

"Le Maroc et l’Espagne entretiennent des liens profonds sur la base d’un partage commun d’intérêt", ce qui implique que "le développement du Maroc en matière de démocratie et de bonne gouvernance est dans l’intérêt des deux pays", a déclaré à la MAP M. Gracia à l’issue de la présentation du Programme d’accompagnement aux processus de gouvernance démocratique dans le monde arabe "MASAR", initié par l’Agence Espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID).

Destiné à soutenir le processus démocratique dans les pays arabes, "Massar" vise à soutenir et à renforcer la gouvernance démocratique au Maroc, mais également à partager les expériences espagnoles notamment dans les domaines des droits humains, de la parité et de la justice.

Dans le cadre de ce programme, des visites ont été effectuées en Espagne par des directeurs et des éditeurs des principaux médias au Maroc, des femmes parlementaires et des jeunes marocains représentant des partis politiques.

Intervenant à cette occasion, la directrice des études, de la coopération et de la modernisation au ministère de la Justice et des Libertés, Najia Rahali, a évoqué la mise en Âœuvre de la deuxième phase du projet "Adl" dans le cadre de la coopération avec l’Espagne.

Ce projet concerne le renforcement de la justice de proximité et l’amélioration de la justice à travers la modernisation des ressources humaines et matérielles, a-t-elle expliqué.

Pour sa part, Naima Ben Yahia, représentante du groupe de femmes parlementaires participantes à la visite effectuée en Espagne, a salué l’expérience parlementaire espagnole en matière de parité, représentée notamment par une commission pour la parité au parlement espagnol, soulignant

que la mise en place au Maroc d’une commission similaire est en phase d’approbation au sein du parlement.

La contribution de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) au programme "Massar" s’est concrétisée par le projet "Jonctions" établissant notamment des liens entre les ONG de défense des droits humains et les syndicats, mais également par des projets portant sur le soutien des rapports annuels de l’AMDH et des jeunes activistes en matière de droits humains, a précisé de son côté le Coordinateur de la Commission centrale des relations extérieures de l’AMDH, Abdelkhalek Benzekri.

Selon la présidente de l’Association marocaine pour les droits de la femme (AMDF), Najat Razi, "Massar" intervient dans le contexte de la nouvelle constitution qui promeut la parité et qui incrimine toutes les formes de discrimination et de violence à travers le renforcement des capacités de la société civile, la promotion du dialogue et de la coopération avec les institutions publiques et la sensibilisation quant aux droits de femmes.

La visite de Jesus Gracia au Maroc s’inscrit dans le cadre de la mise en Âœuvre des engagements de la dixième réunion de haut niveau maroco-espagnole, tenue en octobre dernier à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite