Le départ de Bachar al-Assad est un “préalable” à la résolution du conflit en Syrie (Hollande)

Le départ de Bachar al-Assad est un
Le président français François Hollande a estimé vendredi soir que le conflit en Syrie ne pouvait être résolu "qu’avec le départ" du dirigeant du pays Bachar al-Assad, qu’il a présenté comme "un préalable pour la transition politique".

"Le régime de Bachar al-Assad s’est conduit de manière inacceptable, intolérable et a commis des actes qui le disqualifient", a déclaré le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse, à l’issue d’un dîner de travail avec le président russe Vladimir Poutine. "Il n’y aura de sortie possible de cette situation qu’avec le départ de Bachar al-Assad", a-t-il affirmé.

François Hollande a fixé comme objectif de trouver une "solution politique" pour la Syrie. "Si nous voulons obtenir ce résultat, il doit y avoir des sanctions, il doit y avoir des pressions", a-t-il déclaré, avant de mettre en garde contre le "risque de guerre civile" dans le pays, avec ses "conséquences pour la région".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite