La reconnaissance d’un Etat palestinien “n’est pas une option, mais une obligation” (Erdogan)

M. Erdogan, qui s’exprimait à l’ouverture de la 136ème session ordinaire du conseil ministériel de la Ligue arabe, a condamné la politique d’Israël qui "continue à prendre des mesures irresponsables sapant sa légitimité".

"La politique agressive du gouvernement israélien constitue une menace pour l’avenir du peuple israélien", a-t-il mis en garde.

Lundi, le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al Arabi a souligné que la décision de s’adresser aux Nations unies pour la création d’un Etat palestinien sur les frontières de 67 n’est pas incompatible avec le choix des négociations.

M. Al Arabi a ajouté que les pays arabes ont chargé la commission, mise en place lors de la réunion de Doha, d’assurer le suivi des contacts avec les groupements internationaux pour rallier le soutien à l’orientation palestinienne au sein des Nations unies.

L’Autorité palestinienne a l’intention de demander son adhésion de plein droit à l’organisation, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU, prévue la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite