L’Union des Femmes investisseurs arabes dénoncent la “mauvaise foi” du PP espagnol

Le bureau de L’UFIA a dénoncé, dans un communiqué, les positions hostiles du parti politique espagnol au Maroc et condamné ses actions "intentionnelles" en ce qui concerne les événements de Laâyoune.

Le bureau fustige également la campagne tendancieuse menée par certaines tribunes médiatiques espagnoles dans le traitement de ces événements, qualifiant d’"injuste" et de "partiale" la résolution du Parlement européen qui ne prend pas en compte dans ses dispositifs les droits humains des Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf, sur le territoire algérien.

"Le parlement européen a manqué de discernement en adoptant une résolution précipité contre le Maroc", a souligné l’UFIA, soutenant les propos de Mme Rachida Dati, députée européenne, qui a affirmé, en marge des travaux du 1er souk international de l’investissement féminin, tenu vendredi dernier à Casablanca, que les événements de Laâyoune ont été "instrumentalisés" et "politisés".

Le Bureau a, par ailleurs, appelé à la libération des populations séquestrées dans les geôles du polisario et exhorté l’opinion publique internationale à penser aussi à l’affaire de Mustapha Salam Ould Sidi Mouloud, enlevé depuis le 21 septembre dernier par les milices du +polisario+, au seul motif d’avoir soutenu publiquement l’Initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du Sud.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite